La mise en place d’un signal

Revenons tout d'abord sur un mythe... 

Le chien a beau être proche de l'humain, les mots n'ont pour lui aucune signification a priori. En clair, il ne suffit pas de dire « non » pour que votre chien comprenne que ce mot a valeur d'interdiction. Votre chien peut, au mieux, déduire plus ou moins précisément la signification d'un mot en fonction de la situation, et /ou de votre langage corporel. Cependant, cet apprentissage sera laborieux et approximatif si nous ne prenez pas le soin de le guider, de l'aider dans l'apprentissage d'un signal, que ce soit un mot ou bien un geste.

Pour faire simple, apprendre à un signal pour un chien revient à associer un comportement ou un événement à ce signal. Nous allons donc créer une association pour l'aider à comprendre la signification du signal.





Deux types de signaux


Avant d'aller plus loin, il convient de distinguer deux types de signaux : Le code de communication (donne simplement une information au chien) et l'ordre (on attend un comportement précis de la part du chien)

1) Le code de communication
  • Il donne simplement une information au chien : avertissement (« non »), autorisation (« oui ») , récompense imminente (« clicker »), etc.
  • Dans ce cas, on utilise le conditionnement dit classique (on associe un signal à un événement).
  • Concrètement, on donne d'abord notre signal puis on l'associe dans la seconde à une conséquence soit agréable (récompense) , soit désagréable (sanction) pour le chien.

  • 2) L'ordre
  • Il donne une directive précise au chien : il doit produire un comportement précis et souvent complexe (exemples : assis, couché, ta place, au pied, etc)
  • Dans ce cas, on utilise le conditionnement opérant (on associe un comportement à un signal, et non l'inverse).
  • Concrètement, on va d'abord chercher à obtenir le comportement souhaité de manière répétée, par exemple ne leurrant le chien, puis lorsque le chien reproduit systématiquement ce comportement, on l'associe à un signal.



  • Quelques règles importantes à respecter dans la mise en place d'un signal


  • Bien visualiser et définir le comportement attendu : Si cela n'est pas entièrement clair pour vous, cela ne le sera pas pour votre chien. Par exemple, le comportement attendu après le signal de rappel est le retour jusqu'au contact du maître. Si vous « tolérez » un retour approximatif 'à un mètre ou deux), le comportement attendu n'est pas clair pour le chien et votre signal va vite perdre de son efficacité.

  • Choisir, définir un signal nouveau et clair, en préférant le geste à la parole (par exemple, pointer du doigt, taper sur votre cuisse, etc)

  • Ne garder que ce signal par la suite. Tous les membres du foyer doivent utiliser le même signal

  • A quel moment introduit-on le signal ? Pour le code de communication, on introduit le signal juste avant l'arrivée de la récompense ou la sanction ; Pour l'ordre , on ne propose notre signal qu'une fois que le comportement sera assimilé par le chien. Il ne sert donc à rien de répéter « couché » ou « pas bouger » en boucle, car tant que le chien n'a pas compris ce qu'il doit faire, votre mot sera vide de sens.

  • Un conseil valable en toute circonstance : Toujours travailler par étapes simples et dans une situation calme. Par exemple, travailler la marche au pied directement à l'extérieur est une erreur qui vous fera perdre beaucoup de temps dans l'apprentissage !






  • Comment apprendre un ordre à mon chien?


    1) en leurrant (transformer le leurre en signal)

  • C'est la technique la plus facile et la plus naturelle pour nous. On utilise la récompense pour amener le chien à produire le comportement souhaité (par exemple, placer une croquette au dessus de la tête du chien pour le faire asseoir). La deuxième étape consiste à remplacer le leurre par le signal : On créé alors une étape intermédiaire entre le geste pour leurrer et le geste qui correspond au signal (par exemple, votre signal pour faire asseoir le chien devient un geste de votre main au dessus de la tête de votre chien)

  • Leurrer un chien est pratique, notamment pour les ordres simples, mais il ne permet pas toujours d'aborder certains ordres complexes.


  • 2) en capturant un comportement (utilisation du clicker ou d'un autre marqueur de récompense)

  • Cette technique incite le chien à reproduire un comportement qu'il vient de faire et permet parfois d'obtenir l'apprentissage en un temps record. Avant toute chose , il faut mettre en place un marqueur de récompense (c'est à dire un signal qui annonce la venue d'une récompense).

  • Le clicker est l'exemple le plus connu. Pour donner au clicker sa valeur de marqueur de récompense, cliquez et donnez la récompense en moins d'une seconde, en répétant cet exercice une minute ou deux pendant une semaine. Le « clic » sera ensuite utilisé pour signifier au chien : « tu as produit le comportement souhaité, je te récompense ».

  • Capturer un comportement revient à cliquer quand le chien vient de produire parfaitement le comportement que vous souhaitez (par exemple, il donne la patte). On clique tout de suite et on donne la récompense. C'est un jeu qui demande de la patience et de la créativité pour vous, et qui va stimuler votre chien mentalement, car votre chien travaille activement à la résolution du problème que vous lui posez (« quel comportement dois-je produire pour obtenir la récompense ? »


  • 3) en façonnant le comportement par étapes

  • Parfois, on aura besoin de décomposer l'exercice par étapes pour en faciliter l'apprentissage. L'ordre « au panier » par exemple est relativement complexe car il sous entend en réalité plusieurs choses : Aller sur une zone ciblée/délimitée, puis rester à l'intérieur de cette zone cible jusqu'au signal de libération. On pourrait alors imaginer décomposer l'exercice en deux parties distinctes : « Aller sur la zone cible » ; « rester sur la zone cible ». Si l'on conçoit l'exercice de cette façon, on peut même imaginer inverser ces deux actions : On apprend d'abord au chien au rester sur la cible (équivalent au « pas bouger ») avant de lui apprendre à aller sur la cible.

  • Façonner un comportement est parfois nécessaire pour les ordres complexes, mais cela peut être très utile, car on peut utiliser des choses que le chiens sait déjà faire pour le détourner et l'amener à produire des comportements plus complexes. J'ai par exemple utilisé le mot « back » (qui veut dire recule) au début pour apprendre à mon chien à faire « le poirier » sur le mur.


  • En réalité, vous utilisez déjà probablement certaines de ces techniques. Mais il est important de les théoriser, de les comprendre, pour avoir plus d'options, d'idées lorsque l'on veut apprendre quelque chose à son chien. Si votre chien est motivé par ce que vous lui proposez, votre seule limite pour lui apprendre de nouveaux tours, c'est votre créativité …. Et votre patience 😉

    ----------------------


    Quelques exemples de codes de communication que j'utilise :

    « Oui » = marqueur de récompense (tu as réussi l'exercice et tu vas être récompenser)
    « loupé » = non marqueur de récompense (tu n'as pas réussi l'exercice, essaie encore)
    « NON » = interdiction (tu dois stopper ton action tout de suite sinon tu vas être sanctionné)
    « va » = signal de libération (l'exercice est fini, tu es libre – après un ordre qui implique le maintien de position comme « assis », « couché » ou « pas bouger »)de position comme « assis », « couché » ou « pas bouger »)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *